Comment agir pour que chacun trouve sa place ?

Quand on parle du marché du travail en France, une expression revient souvent : la pénurie de compétences. Celles nécessaires à notre économie manqueraient de manière critique. Celles durement acquises à l’école ou ailleurs sont en plus en grand danger d’obsolescence !

Pour éviter ce péril, le remède serait de se transformer. Il faudrait s’adapter sans cesse à un monde du travail qui n’attend pas. Car il change constamment, au gré d’évolutions technologiques toujours plus rapides. Insidieusement, s’installe l’idée que sans un effort constant de notre part, nous risquons d’être considérés comme inutiles, pas à la hauteur des enjeux économiques à relever… 

Le marché de l’emploi s’est depuis longtemps fait le relais de cette idée : c’est au candidat – via son CV – d’apporter la preuve de sa pertinence. Une sorte de présomption d’incompétence en somme…

Quelle tristesse !

Tellement de personnes veulent travailler. Tellement nombreux sont ceux qui peinent à trouver un emploi. Il y a pourtant de la motivation, de l’énergie, du potentiel. Mais à force de voir les portes claquer il ya aussi beaucoup de difficulté à avoir confiance en soi…

Le paradoxe est là. Dans beaucoup de secteurs, on s’inquiète d’avoir peu de candidatures. Pourtant, quand on les reçoit, on les regarde d’abord pour ce qu’elles ne savent pas (encore) faire, alors qu’elles pourront apprendre et faire leurs preuves sur le terrain.

Regardez autour de vous, vos proches, les gens qui comptent pour vous. La plupart ne vous ressemblent pas, n’agissent pas comme vous ni ne pensent exactement comme vous. Mais si vous avez besoin d’eux, vous pouvez compter sur eux. Vous les pensez capables de beaucoup de choses, même des choses qu’il n’ont jamais faites.

Alors pourquoi ne pas étendre ce regard positif, cette confiance, à tout le monde ? Cela peut sembler naïf. C’est au contraire très pragmatique. Il n’y a pas – et il n’y aura jamais – de compétences sans la confiance dans les capacités humaines !

En partant du principe que les gens sont capables – capables de changer, d’apprendre, de s’investir dans le travail – on se retrouve face à d’immenses opportunités. En choisissant de les rencontrer et d’envisager une collaboration sur l’unique critère de leur capacité à réussir, on installe la confiance comme moteur de la relation. Et c’est elle seule qui permet l’engagement dans le travail et l’expression de la créativité.

La communauté #jenesuispasuncv partage cette conviction : nous sommes tous capables ! En nous rejoignant, vous participez à un monde du travail optimiste et bienveillant et vous affirmez vouloir être regardé vous aussi pour vos capacités